Formation dans une usine chinoise - projet heures supplémentaires excessives RHSF

Heures de travail excessives en Chine – protéger les travailleurs vulnérables

Améliorer à la fois les conditions de travail et les performances économiques, c’est possible

Entre 2013 et 2015, RHSF a vécu en immersion complète dans une usine chinoise de 1000 salariés. En partenariat avec cette usine et l’entreprise donneuse d’ordre française, RHSF a lancé une première expérimentation centrée sur la rémunération, pour amorcer un changement réussi dans les pratiques de gestion des ressources humaines. Les résultats parlent d’eux-mêmes :

  • Réduction significative et durable des heures supplémentaires excessives,
  • … tout en augmentant les salaires des travailleurs,
  • et amélioration durable des conditions de santé et sécurité.

Avec des effets collatéraux positifs pour l’usine :

  • Diminution drastique du taux de turn-over,
  • Amélioration de la qualité et de la productivité.

Cinq ans après, le système mis en place dans cette usine chinoise lui a permis de mieux faire face à la crise du coronavirus. Ses mesures ont été soutenues par les salariés, tandis que des grèves agitaient les entreprises voisines.

Ce projet est la preuve qu’une amélioration des droits de l’Homme et des conditions de travail est possible, tout en améliorant la qualité des produits et la productivité.

Une expérience unique

Réduire les heures supplémentaires sans diminuer les salaires, tout en améliorant qualité et productivité dans le cadre d’une politique RSE… Une tâche difficile en Chine, où les salariés et les managers pensent que les augmentations de salaires ne peuvent venir que des heures supplémentaires, même s’ils mettent leur santé en danger.

Un projet récompensé

  • Médaille de bronze dans la catégorie “Business Innovation” lors de la 10ème édition du Trophée des Achats
  • Prix Atlas AFMI CCMP du meilleur cas de management 2015

Un projet pilote qui fait école

Ce projet a prouvé qu’une politique RH adaptée est le fondement indispensable à une politique RSE chez les fournisseurs. Donneur d’ordre et sous-traitant ont accepté de réviser leurs mentalités, l’un en adoptant une politique d’achat responsable, l’autre en conciliant RH et RSE avec ses intérêts économiques.

Aujourd’hui, RHSF déploie les enseignements de ce projet dans trois entreprises sous-traitantes en Chine et a développé une formation en chinois pour les sous-traitants.

Après avoir montré comment initier une gestion responsable des ressources humaines au sein d’une usine, RHSF entend relever désormais deux défis :

  • Expérimenter et diffuser une méthode renforcée de gestion responsable de la main d’œuvre qui soit accessible dans différents contextes industriels ;
  • Sortir des murs de l’usine pour prévenir les risques liés au recrutement de la main d’œuvre.

Pour plus d'informations