Les mythes sur le travail des enfants

  • Les enfants doivent travailler à cause de la pauvreté : des études montrent qu'il existe d'autres facteurs, comme la considération que les parents ont pour l'éducation de leurs enfants, en particulier pour l'éducation des filles. Le travail des enfants contribue à dévaluer le salaire des adultes, ce qui perpétue la pauvreté.
  • Les familles pauvres ont besoin de la contribution financière des enfants pour survivre : Le revenu d'un enfant correspond à 20% de celui d'un adulte. Si ce revenu permet d'améliorer le quotidien d'une famille sur le court terme, cette contribution à un effet inverse sur le long terme car cela crée un cercle vicieux :

 

 

  • Les enfants ont des compétences particulières irremplaçables (doigts fins et agiles) : des études ont permis de montrer que les meilleurs tapis ne sont pas tissés par des enfants mais par des adultes
  • Le travail des enfants est un élément important de leur éducation : des études montrent que les adultes peu éduqués et ayant travaillé depuis leur plus jeune âge sont en moins bonne santé et sont moins productifs que ceux qui commencent à travailler à l'âge adulte.
  • Embaucher un enfant coûte moins cher : Les enfants sont généralement moins bien payés que les adultes. Pourtant, l'OIT a constaté que les économies de coût du travail découlant de l'utilisation du travail des enfants est très faible: moins de 5 % par rapport au prix de vente final bracelets à l'étranger et moins de 5-10 % par rapport au prix de vente final des tapis à l'étranger

 

 

Pour en savoir plus :
- "A tale of two companies : The difference between action and inaction in combating child labour", de Davuluri Venkateswarlu, 2013
- Réponse à ce rapport