Vous souhaitez lutter activement contre le travail forcé , le travail des enfants ?

Cela passe par une modification de nos habitudes de consommation. Voici quelques éléments de réflexion pour emprunter ce chemin.

  • Faire un choix éclairé. Dans un contexte de crise, nous avons tendance à nous diriger vers des produits à bas coûts sans nous poser les questions essentielles : Comment arrive-t-on à des prix aussi bas ? Qui a subi les répercussions de cette volonté d'acheter moins cher ? Quel impact sur les conditions de travail ? En se posant ces questions, en contrôlant la provenance, les étiquettes, en se renseignant sur les pays à risques dans lesquels la pratique du travail forcé est courante, le consommateur peut faire un choix éclairé. Il est également intéressant de noter que plus la chaîne de sous-traitance est longue, plus le risque de travail forcé est important.

  • Refuser d'acheter des produits contrefaitsLes usines qui les fabriquent sont illégales. D'où provient l'argent qui finance ces usines (souvent de l'argent de la drogue ou d'activités illicites), qui travaille dans ces usines (les travailleurs les plus fragiles et qui, parce que l'usine est illégale donc cachée, ne peuvent se défendre…) ?

  • Refuser d'employer du personnel non déclaré et/ou en situation irrégulière. Ce personnel est alors dépendant de vous et n'a aucune liberté de mouvement. Les sources du travail forcé ont leur origine dans le travail illégal. Vous pouvez ainsi favoriser des réseaux pourvoyeurs de travail forcé. Pourquoi cette personne n'a pas ses papiers, comment est-elle arrivée en France, par quel circuit, qui sont les intermédiaires...?

  • Rester vigilant sur les signes de travail forcé autour de soi : rétention des papiers d'identité, signe de violence,  heures de travail très importantes, conditions de vie inacceptable, sont des indicateurs qui doivent vous tenir en alerte

Vous vous posez des questions sur ce que vous achetez et/ou vous consommez ? Vous aimeriez comprendre les relations entre une entreprise et ses sous-traitants dans les pays en développement ?

Posez-nous vos questions, signalez-nous des abus, enrichissez nos articles. Vous trouverez déjà peut petre des réponses dans le guide pratique sur le travail forcé

Rejoignez nous !

  
*Si vous optez pour le paiement par chèque, vous pouvez nous envoyer votre chèque, à l'ordre de Ressources Humaines Sans Frontières, à l'adresse suivante : 9 rue du Capitaine Escudié, 31000 Toulouse.

**Si vous optez pour le virement bancaire, voici notre RIB.

***Si vous optez pour un paiement par carte bancaire ou compte PayPal, il vous suffit de cliquer ici.
CAPTCHA
Aller au haut