Août 2015

La recherche des bonnes pratiques des acteurs de l'Economie Sociale et Solidaire touche bientôt à sa fin.

Le mois d'aout a été consacré à la création d'outils, permettant de collecter et d'évaluer équitablement les différentes bonnes pratiques signalées.

Les organisations contactées ont répondu présentes et nous collectons actuellement les derniers questionnaires qui nous permettront de soumettre à l'Europe les bonnes pratiques les plus significatives et pertinentes rencontrées sur les territoires étudiés.

 

Juillet 2015

A ce jour, l’équipe de RHSF a identifié les principales parties prenantes locales de l’Economie Sociale et Solidaire sur les territoires impartis par l’Union Européenne, c'est-à-dire : Aquitaine, Poitou-Charentes, Limousin, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Ile-de-France.
La cartographie de ces différents acteurs, reconnus pour leur expérience et leur connaissance de l’ESS dans leur région, (associations, fondations, mutuelles…) a été réalisée afin de montrer leur pouvoir et leurs impacts dans la société.
Avec l’aide de leur partenaire, RHSF interroge ces parties prenantes dans le but de mieux comprendre leurs actions et distinguer les « bonnes pratiques* » de l’ESS.
Cette étude est également menée en Malaisie par Adèle Rivet, avec le soutien de leurs partenaires locaux : Joe Paul Maliamauv travaillant dans l’association « Tenaganita » et le ‏Docteur Welyne.

 

reunion malaisie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Session de travail avec Joe Paul de Tenaganita (à gauche) et Dr Welyne Jeffrey Jehom de l'Université Malaya (à droite) ainsi qu'Adèle Rivet (au centre) à Kuala Lumpur.

 

*Les bonnes pratiques ESS doivent répondre au moins à plusieurs des critères suivants :
Innovation sociale, solidarité, gouvernance démocratique, concertation dans la stratégie de l’entreprise, politique salariale et exemplarité sociale, prise en compte des enjeux environnementaux, territorialisation de l’activité économique, lien avec les usagers et la réponse aux besoins non couverts des populations, achats responsables, promotion de la diversité et égalité hommes femmes, contrôle du capital, transparence des comptes, reporting, mesure des impacts…

 

Avril 2015

Première réunion de travail à Bologne les 14 et 15 Avril 2015 pour le lancement du projet.
Nous y avons rencontré l'organisation italienne en charge du projet (COSPE) ainsi que les différentes organisations européennes représentées au sein de ce projet.
Les objectifs et moyens qui vont être mis en oeuvre pour les atteindre ont été detaillés.

Le but de ce projet est d'améliorer les compétences des réseaux de développement et d'économie sociale et solidaire à travers les différents territoires européens et quelques pays du Sud, ainsi que de faire la promotion de l'E.S.S. à travers la communication et l'échange de bonnes pratiques qui seront mis en avant après enquête sur les territoires ciblés.

Ressources Humaines Sans Frontières  a été mandatée pour représenter la France dans  le cadre du projet européen :  « L'économie sociale et solidaire comme approche du développement sur la période 2015-2017 »  avec un consortium de  23 autres pays,

Ce projet a pour objectif d'apporter une réponse cohérente à des défis universels tels que la fin de la pauvreté dans le monde et le développement durable, en s'assurant que tout le monde ait accès à une vie décente en 2030.
L'économie sociale et solidaire a donc un rôle stratégique important à jouer dans ce contexte.

Il s'agira d'améliorer les compétences des réseaux de développement et d'économie sociale et solidaire à travers les différents territoires européens et quelques pays du Sud.

Dans un premier temps nous identifions les parties prenantes et leur impact sur les territoires.

Si vous pensez que votre organisation peut être valorisée dans le cadre de ce projet, n'hésitez  pas à nous contacter