PERMANENCE SUR L’ESCLAVAGE MODERNE ET LE TRAVAIL DES ENFANTS

L’esclavage moderne, le travail forcé et le travail des enfants existent aussi en France.

Regardez autour de vous et venez nous en parler !

 

quand les 2e et 4e mercredis du mois, de 9h à 12h
où Espace Diversités Laïcité de la Mairie de Toulouse (38 rue d’Aubuisson, 31000 Toulouse)
attention sur rendez-vous : permanence@rhsansfrontieres.fr ou 05 31 98 19 54

 

 Un premier accueil, d'écoute et d'orientation, à destination :

Permanencedes victimes d'esclavage moderne, des professionnels qui les suivent et des témoins,

 mais aussi de tous ceux qui souhaitent qu'un accompagnement soit mis en place en vue de prévenir les risques de violation des droits de l'homme au travail (travail forcé, des enfants ou indigne) dans une entreprise ou sa chaîne de sous-traitance : syndicats, entreprises, témoins...

 

Pourquoi cette permanence ?

 Le travail forcé, la servitude et la traite des êtres humains sont toujours une réalité en France. Ce sont des formes de ce qu’on appelle « l’esclavage moderne ». On peut les rencontrer dans la sphère domestique, dans des ateliers clandestins, dans la rue, … Elles peuvent être caractérisées notamment par un isolement de la victime, par une emprise, par l’emploi de menaces ou de violences (psychologiques ou physiques), par une charge de travail exorbitante sans congés, par l’absence ou insuffisance de rémunération, des conditions d’hébergement indignes, …

▶ Les entreprises peuvent faire face à des risques de travail indécent et de violation des droits de l’homme, en leur sein et dans leur chaîne de sous-traitance. Il convient d’encourager ces entreprises à se responsabiliser. RHSF peut les aider à renforcer leurs capacités à prévenir ces violations.

 

Nos objectifs ?

 Pour les personnes éventuellement victimes de traite des êtres humains aux fins d’exploitation par le travail, de mendicité forcée ou de contrainte à commettre des délits : un approfondissement du signalement par le CCEM, en vue de leur proposer, lorsque leur situation relève effectivement de l’esclavage moderne, une orientation ou un accompagnement juridique ;

 Pour les entreprises : une analyse des risques en leur sein et dans leur chaîne de sous-traitance par RHSF ;

▶ Dans les cas ne relevant pas d'esclavage moderne ou de risques au sein des entreprises : une orientation vers des organismes adaptés.

 

Notre partenaire : le CCEM

CCEM HD 002Le Comité contre l’esclavage moderne (CCEM), créé en 1994, est devenu une référence dans la lutte contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation par le travail, de mendicité forcée ou de contrainte à commettre des délits. Le CCEM a accompagné plus de 600 victimes, en grande majorité des femmes et des jeunes filles en situation de servitude domestique, mais aussi des hommes victimes de traite des êtres humains à des fins économiques dans les secteurs du bâtiment, de la restauration, du commerce, de l’artisanat, des petites entreprises ou de l’agriculture. Il leur apporte un soutien global, social, juridique et administratif. Le CCEM agit aussi pour sensibiliser les professionnels et le grand public et faire avancer les législations. 

Lien vers le site internet du CCEM.

 

 

 

Travail forcé, travail des enfants... Des phénomènes qui sont plus proches de nous qu'on le pense, et sur lesquels nos modes de consommation ont un effet !

▶ Vous travaillez auprès de jeunes de 13 à 18 ans ? Vous souhaitez les sensibiliser à ces questions ? RHSF vous propose des interventions fondées sur son expérience de terrain et sur des outils développés à cet effet : livret pédagogique, exposition de dessins et courts-métrages.

Tarif des séances de sensibilisation: 60 euros / heure + frais de déplacement.

Plaquette de présentation de nos séances de sensibilisation.

 

Intervention en lien avec le Festival de films Alimenterre

Chaque année, du 15 octobre au 30 novembre, le Festival Alimenterre propose des ciné-débats en vue de mobiliser les citoyens, et notamment les plus jeunes, pour l'accès de tous à une alimentation suffisante et de qualité.

Hold-up-sur-la-banane---imageFilm "Hold up sur la banane", 2016 : la banane… chaque Français en mange plus de 7 kg par an. Cette enquête de 52 minutes permet de voir l’envers du décor : des conditions de travail proches de l'esclavage, des pesticides toxiques utilisés de manière intensive, et une guerre commerciale impitoyable entre multinationales. 

▶ RHSF, partenaire d'Alimenterre, organise et anime des projections-débats du film "Hold up sur la banane". Pour que les plus jeunes en saisissent bien les enjeux, nous proposons en complément des séances de sensibilisation, sur la base de notre exposition de dessins et du livret pédagogique qui l'accompagne.

Plaquette de présentation de nos interventions en lien avec Alimenterre.

 

Focus sur notre exposition de dessins

IMG-20170920-WA0007-bisEn 2014, RHSF a organisé un concours de dessins présidé par Plantu sur le thème du travail forcé. 

120 dessinateurs issus de 46 pays ont répondu à l'appel.

Depuis, l'exposition fait le tour du monde : Toulouse, Paris, Rome, Nations Unies à New York, Luxembourg, Sicile... Quelle sera sa prochaine étape ? 

▶ Associations, collectivités, entreprises... notre exposition est à votre disposition pour sensibiliser vos publics, employés ou partenaires aux droits de l'Homme au travail.

Plaquette de présentation de notre exposition (bientôt disponible).

 

35-Maroc-Hicham-Oumames

Ressources disponibles en ligne:

▶ Catalogue de l'exposition "Travail forcé, derrière le code-barres"

▶ Livret pédagogique associé

▶ Court-métrage : dessins (auto-portraits) d'enfants de Côte d'Ivoire

Nous contacter

Siège : 9 rue du Capitaine Escudié, 31000 Toulouse
Bureau : 2 bis place Belfort, 31000 Toulouse
05.31.98.19.54
contact@rhsansfrontieres.fr
Retour en haut