Agir  efficacement pour un travail décent, contre le travail forcé et contre le travail des enfants

Souvenons-nous... Le 24 avril 2013, un immeuble abritant plusieurs usines textiles s'effondre à Dacca (Bangladesh), faisant 1127 victimes parmi les employés.
Ces travailleurs étaient au bout de la "chaîne de sous-traitance" d'entreprises donneurs d'ordre d'Europe, des Etats-Unis...

Les attentes manifestées par les deux maillons extrêmes de la chaîne de sous-traitance sont légitimes.

  • L'entreprise donneur d'ordre doit rémunérer ses salariés, investir, fournir aux consommateurs des produits de bonne qualité au prix le plus bas possible...
  • Le travailleur du bout du monde a droit à la santé et à la sécurité, à une rémunération décente sans heures supplémentaires excessives... et à tous les autres droits reconnus par le droit international.
  • Entre ces deux maillons, la chaîne de sous-traitants peut être longue. Et plus elle est étendue, plus grand est le risque d'exploitation, de travail forcé ou de travail des enfants.

 

Concilier les attentes légitimes des deux maillons extrêmes de la chaîne de sous-traitance, l'entreprise donneur d'ordre et le travailleur du bout du monde, c'est la mission que s'est donnée Ressources Humaines Sans Frontières.  

Notre démarche préfère le questionnement au jugement, le dialogue à l’interventionnisme, l’accompagnement à la substitution.

Événements

Comprendre
Refuser
Agir

RHSF dans la presse

Economie Sociale et Solidaire en Europe

SUSY Logo mail

Entreprises et particuliers, on peut tous agir.

Regardez ce petit film de 4 minutes pour en être persuadés. 
RH Sans Frontières et le projet européen Susy ont choisi de montrer que l'Économie Sociale et Solidaire est un des moyens d'agir contre les abus des droits de l'Homme au travail dans la chaîne de sous-traitance. Découvrez les vidéos réalisées dans les 23 pays européens du projet Susy et dans 8 pays sur d'autres continents, dont la Malaisie.      

Aller au haut